Lieu d’attention urbain

Pour célébrer le passage en 2013, je vous propose cette série de peintures sur un symbole urbain fort ! Réalisées par l’artiste plasticienne lyonnaise Catherine Mainguy, elles envisagent le passage piéton comme un lieu d’attente, de fugacité, presqu’un lieu de rencontre ! En tous cas un lieu qui se regarde comme le symbole d’une ville qui se croise. Bonne année à tous !

Pleine gueule

Pendant que la Fiac interroge l’art avec cette chouette qui a de la gueule, ING parle de taux d’intérêt avec cette gueule qui a l’air chouette. De là à conclure que l’homme est la cible de la foire du capital contemporain, et l’animal la cible de la foire de l’art contemporain, il y a un grand pas qu’on n’oserait franchir.

Kiss Officine

Aimez vous les uns les autres, embrassez qui vous aimez, câlinez qui vous adorez… Du 15 au 18 novembre prochain, les artistes Henrike Stahl et Eric Poupy invitent les parisiens à lever la tête pour découvrir le plus efficace des remèdes contre les maladies et la crise : l’amour.

Claire Deschard – Peindre le Beau

Jeune artiste, Claire Deschard a été formée à l’école de l’illustration et de la Bande Dessinée. Peinte multi-instrumentiste, elle décide aujourd’hui de franchir le pas pour accomplir le rêve de tout artiste : vivre de sa passion. Rencontre avec une artiste qui cherche avant tout à peindre et partager le Beau.

Mathilde Roussel – Par Nature

Focus sur le projet de Mathilde Roussel intitulé « Les vies de l’herbe ». Des corps qui se nourrissent des richesses de la nature et qui se transforment en permanence par elle et grâce à elle. Mort, renaissance, fertilité, le travail de Mathilde Roussel est aussi un clin d’oeil à la mythologie Egyptienne…

Pantone de peau

Détour par le projet en cour d’Angelica Dass qui repousse le tryptique simplico-raciste de la couleur de peau [noire-blanche-jaune] aux variations multiples des Pantones. Résultat, autant de couleurs de peau que d’indices de couleur. Note : réécrire l’histoire avec les indices Pantone.

Installation déchets plastiques

Intitulée « Déchets plastiques gardant le musée », cette installation du collectif espagnol luzinterruptus a été réalisée pour le musée Suisse Gewerbemuseum à l’occasion de l’exposition Oh, Plastiksack! Chaque sac est gonflé d’air et contient une lumière de couleur différente. Pour obtenir les sacs, le collectif a tout simplement effectué du troc : 1 sac contre 1 billet pour l’exposition.

Tristan Blondeau – vomir la ville

Découvert grâce à la rencontre de Boum Bang, voici le travail de Tristan Blondeau intitulé « J’ai les dents du fond qui baignent ». A travers ce visage qui vomit la ville, un ras-le-bol généralisé du bruit, de la pollution, de la sur-activité et des surfrottements qui créent l’individualisme.

Regarde le ciel

Pas grand chose de plus à dire avec ces inscriptions qui fleurissent un peu partout à droite à gauche. Elles pourraient aussi bien dire « prend le temps, fais une pause, marche moins vite » ça serait pareil. Au lieu de cela c’est plus simple, c’est tout simplement « regarde le ciel ».

Rafael Rozendaal – Color Site

C’est juste un site qui propose de tourner des pages de site web les unes après les autres. Elles sont toutes de couleurs différentes, et le travail réalisé pour aller jusqu’au bout du développement a du être phénoménal. Je vous laisse avec l’interview vidéo de Rafael Rosendaal pour mieux comprendre !

  1. Pages:
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. ...
  10. 12