Asterisques et périls

Ca ne se voit pas, mais c’est quand même de la pub…De temps à autre, la publicité sait ne pas gueuler sur ses clients inavertis. Par moment, elle vous commande même de ne rien dire à personne comme dans cet excellent article (sic) et de temps à autre, elle écrit le message clé de la façon la moins voyante possible. Erreur de tailel de police de copywriter ? Non ! Bien loin de lui l’idée de ne pas toucher le consommateur. Dans ce cas précis c’est bien plus horrible que cela, c’est tout simplement dans l’espoir que le consommateur se rapproche un peu plus encore de la fiche publicitaire. C’est risqué mais ça marche, ci contre une publicité contre le SIDA

Voici donc quelques exemples de print dans lesquels le message est suffisamment caché pour piquer votre curiosité. La première explique aux sceptiques que s’approcher d’une personne atteinte du Sida n’est pas dangereux (concept poussé au max de la génialitude, désolé mais on ne peut lire le texte), la suivante vous explique doucement que « tricher n’est jamais joué »  dontbeanasterix.com, et la dernière (campagne octobre 2009) vous fait comprendre que s’il y a de la fumée, c’est qu’il y a eu du feu pas loin de vous et que ce n’est pas autorisé (gazetta do povo) !

DONTBEANASTERISK.COM

GAZETA DO POVO : NOW IS THE LAW. YOU DON’T HAVE TO INHALE SMOKE IN CLOSED PLACE ANY MORE.

Et en bonus, la publicité qui vous prouve par Ahh:::!!! + Bééêêê !!!! qu’une police minime peux vous rapprocher d’un détail intime, « hein ? Ben quoi j’suis curieux moi, j’veux voir c’qui y a écrit… » :

REMINGTON : NEW REMINGTON BIKINI TRIM & SHAPE


De quoi donner envie de lire à un aveugle…