Le fait domino (Shiro, Bravia…)

Une belle épreuve de dominos dans le film de publicité qui suit pour une nouvelle boisson japonaise : le shiro. Une chouette occasion d’aller faire un tour sur la pointe des pieds du côté des domino’s effects. Des plus classiques aux plus géniaux, voici quelques parties de dominos à ne pas laisser dans les maisons de retraites.

.

Réactions en chaîne

L’effet domino illustre la réaction en chaine entre un premier et un dernier évènement provoqué par une série d’évènements intermédiaires. En économie l’effet domino est redouté sur les places de marché (pour preuve un reminder récent sur la faillite de la Grèce et ses conséquences sur la zone Euro), en géopolitique dans les régions instables, et dans l’industrie (pour ne citer que 3 exemples), la réaction en chaine incontrôlée est surveillée de près par tous les responsables Hygiène Sécurité Environnement (HSE). En publicité, l’effet domino et un jeu aux enchaînements contrôlés dont les concepteurs raffolent. Mais plus que l’enchaînement qui parfois nous perds, ce sont surtout les éléments de l’enchaînement qui sont intéressants. Petit tour réactif :

Du côté de shiro « Cheers System » c’est très propre et bien réalisé. Un enchainement qui montre la mise en place d’une marque. C’est sobre et épuré et les différents enchaînements laissent apparaître de belles idées. L’interactivité avec Facebook et Twitter est bien réalisée.

.

Réactions à la chaine

Bravia qui n’aura fait que peindre les dominos pour justifier des couleurs magnifiques de ses écrans; une publicité douce en couleur, chaude à l’intérieur. Un peu plus intelligente technologiquement, Honda réalise le coût double des concepts « domino » et « insode » en décomposant la voiture pièce par pièce. Autant de pièces et d’idées pour faire tomber le spectateur d’admiration. Du côté des hommes Miller Lite s’illustre en remplaçant les dominos par les hommes et Guiness propose un enchaînement plutôt bien réalisé. On y trouve l’ensemble des métiers du village et surtout une fin intelligente et graphiquement bien réalisée !

.

Réactions déchaînées

Enfin puisque la publicité ne fait pas tout, voici le clip de OK Go pour « This too shall pass » toujours sur le même concept. On s’y perd un peu beaucoup mais l’applaudissement final montre bien la quantité de travail à réaliser pour un plan comme celui-ci.OK Go, c’est un groupe de rock nord américain assez déluré qui place une grande importance dans la réalisation chorégraphique décalée de ses clips. Connue pour Here it goes again (> 1 millions de vue), je vous laisse apprécier « This too shall pass » ci dessous, mais le détour vaut le coup d’oeil pour End Love.

« OK go » c’est j’imagine ce que se disent les réalisateurs au moment de déclencher le stimulus initial…