Classement e-reputation

Lakshmi Mittal (Mittal), Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) et Ben Verwaayen (Alcatel Lucent) constituent le podium du dernier classement e-réputation publié par Hopscotch, leader français des relations publiques. Ce classement, réalisé en collaboration avec Eperf Consulting pondère 5 indices. Classement et explications dans la suite.


Hopscotch, leader français des relations publiques, spécialiste du web social et des stratégies d’information sur Internet, vient d’annoncer les résultats de son deuxième baromètre de l’e-réputation. Six mois après la publication du premier baromètre, un nouveau trio coiffe le classement. Lakshmi Mittal (Mittal) occupe la première place avec une e-réputation solide, maîtrisée et une forte visibilité. Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) le suit de peu et jouit d’une e-réputation positive, maîtrisée, mais d’une moindre visibilité. Le patron d’Alcatel Lucent, Ben Verwaayen, arrive troisième. On retrouve aussi Patrick Kron (Alstom), Pierre Pringuet (Pernod-Ricard) et Jean-Louis Chaussade (Suez Environnement) parmi les leaders du classement.

Les 2 entreprises utilisent 5 e-critères pour établir ce classement: stabilité, intérêt, qualité, maitrise et visibilité (plus d’informations). Les classements effectués par indice font apparaître Maurice Levy (Publicis) et Stephane Richard (France Telecom) dans le top 20 du classement correspondant à l’indice d’interêt (le nombre d’internautes qui « googelisent » le dirigeant). L’objectif de ce classement est de faire prendre conscience à ces grands dirigeants de la nécessaire convergence de leur réputation et de leur e-réputation, et donc de l’intérêt pour eux de gérer  leur e-réputation de façon proactive. Apparaît donc la notion d’identité numérique.

Source Hopscotch